Vous êtes ici : Conférences | Recherche sur le site

Organisées par l’Association des Amis du Patrimoine Médical et le Conservatoire du Patrimoine Médical de Marseille, les conférences ont lieu, le deuxième jeudi de chaque mois, d'octobre à juin, à 17H 30, dans l’amphithéâtre HA1 de l’hôpital Timone Adulte - RdC - Entrée libre

Vous trouverez en archives, au format pdf à télécharger, les anciennes conférences depuis 2001 Archives ti

INFO COVID

Suite au déclenchement du plan blanc dans les hôpitaux, l'AP-HM annule toutes les manifestations non essentielles (dont nos conférences).
Nous vous tiendrons informés de leur reprise

Calendrier et présentation des prochaines conférences
 

Jeudi 14 octobre 2021-
Nicolas Arnoul, intendant des galères de Provence, et les édiles marseillais : histoire d'un malentendu.
Conférencier : Jean-Louis Blanc.
Nicolas Arnoul (1608-1674) fut nommé en 1665 « Intendant de justice police et finances des fortifications de Provence et de Piémont et des galères de France » avec résidence à Marseille par Louis XIV et placé sous l’autorité de Colbert, ministre de la Marine. Il passa à Marseille moins de 10 ans. D’un tempérament autoritaire ses relations avec les édiles Marseillais furent compliquées. Constamment soutenu par Colbert, il fit beaucoup pour la ville : il obtint l’Edit de franchise du port, essentiel pour le développement de son commerce, entreprit la construction du nouvel arsenal des galères, améliora considérablement la cure du port, et présida à l’agrandissement de la ville qui allait ainsi doubler sa superficie. Arrivé à une période charnière, on peut affirmer que Nicolas Arnoul fit entrer Marseille dans la modernité et il est regrettable que rien ne rappelle son souvenir.

Jeudi 18 novembre 2021
Le Transhumanisme
Conférencier : Jacques DI COSTANZO
Selon le « Transhumanisme », l'être humain est loin d'avoir achevé son évolution. Il devrait au contraire la poursuivre grâce aux avancées de la technologie. Les « Transhumanistes » estiment que le corps comme l'esprit peuvent encore être améliorés, notamment avec l'aide des nanotechnologies, des biotechnologies, du génie génétique, de l'informatique, de l’intelligence artificielle et des sciences cognitives. Le «Transhumanisme » se propose de changer les humains en cyborg (cybernétiques organismes) et ni plus ni moins de « tuer la mort » pour atteindre l’immortalité. Mais nous sommes d’ores et déjà des «Transhumains » depuis que l’homme a inventé les premiers outils dès la préhistoire et il est impossible de savoir où cela s’arrêtera. Le port de simples lunettes de vue, d’une prothèse ou d’un stimulateur cardiaque fait déjà de nous des « hommes augmentés ». Il est probable que l’homme, pris par l’hubris la démesure, ira jusqu’au bout de ses découvertes quitte à en maîtriser par la suite les conséquences délétères en suivant le schéma immuable : transgression, régression, progression. En prenant en mains sa propre destinée et en tentant de modeler puis de créer la vie l’homme ne se sépare-t-il pas de Dieu et comme Prométhée ne subira-t-il pas la punition divine ou bien comme le savant Frankenstein ne verra-t-il pas les créatures qu’il aura engendrées se retourner contre lui ? Qu’en sera-t-il alors de l’éthique ? Espérons qu’avec la sagesse qui est naturellement la sienne, et son instinct de conservation de l’espèce, l’homme saura mettre, à terme, ses découvertes au service de l’humanité pour contribuer à en améliorer la condition.

Jeudi 9 décembre 2021 - ANNULÉE
Les miracles eucharistiques face à la Science
Conférencier : Jean-Michel SANCHEZ

Depuis 2000 ans, les chrétiens croient fermement en la présence réelle de Jésus-Christ dans le Saint-Sacrement, plus précisément dès l'instant où, pendant la messe, le prêtre consacre le pain et le vin. Dès lors, au-delà des apparences du pain et du vin,un changement miraculeux s’est opéré : il s’agit du dogme de la transsubstantiation. C’est ce sacrement de l’eucharistie que les fidèles vont ensuite recevoir durant la communion. Certes, le mystère est immense et relève totalement de la foi. Les protestants ont d’ailleurs rejeté cette croyance en la présence réelle. Pourtant, depuis des siècles, environ 150 miracles eucharistiques ont été recensés. Dans la majorité des cas, l’hostie consacrée s’est mise à saigner ou s’est carrément transformée en un morceau de chair, et ce de façon visible pour toutes les personnes présentes et pour la postérité. Comment expliquer cela et que nous en dit aujourd’hui la Science ?

Archives des précédentes conférences

Vous trouverez en archives, les résumés des conférences classés par année depuis 2001.


© Association des Amis du Patrimoine Médical de Marseille
Dernière mise à jour : 7 décembre 2021